Conduite de machines : quelle est la réglementation ?

Comment conduire des engins de levage

Tous les engins de levage présentent des risques sévères pour la sécurité des employés. C’est pour cette raison que leur utilisation requiert des connaissances et autorisations spécifiques. Le respect de la réglementation permet d’éviter des accidents et de protéger travailleurs et employeurs.

Les obligations du conducteur

Afin d’être en règle pour conduire un engin de levage, l’employé concerné doit :

  • Soit suivre une formation au CACES
  • Soit obtenir une autorisation de conduite de la part de son employeur pour les machines suivantes : chariots automoteurs de manutention à conducteur porté, grues à tour et mobiles, engins de chantier télécommandés ou à conducteur porté, plateformes élévatrices mobiles de personnel et grues auxiliaires de chargement de véhicules.
  • Connaître les lieux et instructions à respecter sur le ou les sites d’utilisation
  • Réactualiser ses connaissances régulièrement (Article R. 4323-55 du code du travail)
  • Présenter un certificat d’aptitude médicale

CACES : les différents permis

Si la formation d’un cariste au CACES (Certificat d’aptitude à la conduite en sécurité) n’est pas un prérequis pour manœuvrer les engins de levage, cela rassure l’employeur, tant en termes de sécurité que de savoir-faire.

Selon le type d’engin conduit, le permis CACES ne sera pas le même :

  • Engins de chantier : R372
  • Grues GMA/GME : R377
  • Grues mobiles : R383 (il existe 5 types de CACES pour la conduite de grues mobiles)
  • Nacelle : R386 (le CACES Nacelle se décline selon le type de nacelle utilisé)
  • Chariot élévateur : R389
  • Camion grue : R390

Prévention des risques

Si les conducteurs sont bien en règle pour manœuvrer leurs engins, le matériel doit également être conforme. Ainsi, les mesures de sécurité concernent deux champs :

La prévention collective :

  • conformité, maintenance et entretien des appareils ;
  • contrôle périodique des matériels par un organisme agréé ;
  • étude préalable des risques sur un chantier ;
  • installation sécuritaire des machines ;
  • respect des règles de sécurité propres à chaque engin.

La prévention individuelle :

  • gants ;
  • chaussures de sécurité ;
  • casque de chantier ;
  • harnais de sécurité si applicable.

Sep18

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.