Zoom sur la fabrication de lamellé collé

Architectes, ingénieurs designers ou paysagistes, artisans et industriels : de nombreux professionnels ont adopté le bois transformé pour réaliser leurs projets. Parmi les solutions, les matériaux les plus populaires : le BLC (bois lamellé collé), le plus souvent simplement appelé lamellé-collé.

Les particularités du panneau lamellé-collé

L’usage d’un bois de construction non transformé imposait des limites, notamment en termes de formes et de dimensions. Le BLC permet de lever ces restrictions. L’usage de lamellé-collé permet de concevoir des pièces de grandes dimensions et de formes variées, qui disposent par ailleurs d’une résistance mécanique supérieure. Un panneau en lamellé collé peut être réalisé en différentes essences de bois. On peut ainsi disposer des panneaux de chêne massif, aussi appréciables en agencement intérieur qu’en aménagement extérieur, mais aussi de frêne, de pin ou de châtaignier.

La fabrication du lamellé-collé

La fabrication du BLC s’effectue en différentes étapes. Les lamelles de bois sont tout d’abord séchées. Elles sont ensuite séchées et purgées de leur défaut. On procède ensuite à l’aboutage, opération qui consiste à coller les lamelles bout à bout. Après application de la colle, les lamelles sont assemblées dans le sens des fibres du bois et pressées. Le BLC peut recevoir un traitement et des finitions. Le traitement THT (Traitement par Haute Température) permet ainsi d’obtenir une meilleure résistance dimensionnelle, mais aussi de protéger le bois des insectes et des attaques fongiques. Cette technologie permet d’accroître considérablement la durabilité du bois.

Les caractéristiques techniques du BLC

La masse volumique du BLC varie en fonction du bois utilisé : de 500kp/m3 pour le pin sylvestre à plus de 700 kg/m3 pour le chêne. De même, la résistance mécanique peut varier de 20 à 40 MPa pour la résistance en flexion, de 13,6 à 22,5 MPa pour la résistance en traction et de 21 à 29 MPa pour la résistance en compression. Ces caractéristiques techniques offrent un vaste champ d’applications, de la réalisation d’une charpente à la fabrication d’un mobilier, d’un plan de travail ou encore de lames de parquet.

Déc12

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.